Blog De la GMAO à la maintenance 4....

De la GMAO à la maintenance 4.0, le rôle de l'Intelligence Artificielle

Guillaume Lozach
Temps de lecture : 5 min
Des secteurs d’activité toujours plus divers ont besoin de planifier la maintenance de leurs équipements, aujourd'hui optimisée par la récolte et l'analyse de données techniques pertinentes. 

Il s'agit d'être le plus efficace possible dans le suivi de l’usure des équipements et savoir parer aux pannes. Découvrez comment des solutions de gestion de maintenance innovantes se mettent en place pour s’adapter à vos besoins.

 

1 - Qu’est-ce que la GMAO, l’IoT et la maintenance 4.0 ?

Pour commencer, revenons sur la définition des principaux termes !

  • La GMAO, soit la Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur, est une méthode qui consiste à faire appel à un logiciel de gestion pour les différentes tâches de maintenance des installations. Ces logiciels (ou progiciels) peuvent donc couvrir différents sujets tels que la gestion des équipements, la gestion de divers types de maintenance, mais aussi la gestion des personnels et des plannings.
  • L’IoT est l’acronyme de Internet of Things (l’Internet des Objets). Ce terme décrit donc l’ensemble des objets connectés à internet, et capables de transmettre des données, recueillies par des capteurs, via un réseau.
  • La maintenance 4.0 désigne la nouvelle génération de la maintenance, faisant appel à la fois à la GMAO et à l’IoT. En effet, les données des objets sont collectées et transmises grâce à l’IoT, puis analysées par un logiciel de GMAO. Ce service de maintenance permet une maintenance prédictive des équipements et installations techniques, par une analyse constante de leurs données permettant de prévenir les défaillances techniques à venir. 

 

Inter_Client

2 - La maintenance prédictive, comment ça marche ?

Les différents types de maintenance

Il existe une grande variété de maintenances. On peut néanmoins les rassembler sous trois types principaux

  • La maintenance corrective (ou maintenance curative) vise à réparer dès lors qu’une défaillance de l’équipement apparaît. Ce problème n’a donc pas été anticipé et doit être traité le plus vite possible. Ce type de maintenance “de dépannage” se fait au rythme du besoin de maintenance et des demandes d’intervention. Cela peut se révéler coûteux pour les entreprises, tant du point de vue du prix des interventions correctives que des pertes engendrées en cas de panne d’un équipement. 
  • La maintenance préventive se caractérise par la planification à l’avance des actions de maintenance, dites “interventions préventives”. C’est une maintenance “de routine” qui peut engendrer des coûts inutiles car les actions planifiées ne sont pas toujours pertinentes.
  • La maintenance prédictive vise à exploiter les données d’un équipement afin de prévoir et d’éviter au maximum les incidents tels que les pannes et assure donc la disponibilité des équipements. Si la maintenance prédictive existe depuis un certain temps, elle s’apparente aujourd’hui à la maintenance 4.0 : l’utilisation d’équipements connectés pour analyser leur données quasiment en temps réel et établir le suivi le plus adapté possible. Cette solution permet de réduire grandement les coûts des opérations de maintenance, même si elle est plus complexe à mettre en place.

Inter_Jack

Les 3 étapes de la maintenance prédictive

Le fonctionnement de la maintenance prédictive peut être expliquée en trois étapes :

  1. La collecte des données : différents capteurs sont placés sur les équipements, permettant de collecter un volume important de données d'utilisation de ces derniers (niveau thermique, vibratoire, acoustique). Ces données sont ensuite transférées sur le Cloud.
  2. L’analyse des données : à l’aide de divers outils tels que les logiciels GMAO, les données des équipements sont ensuite analysées. Grâce à ces outils et, en se basant par exemple sur l’historique des pannes des équipements concernés, il est possible d’identifier les signes avant-coureurs (tels qu’une augmentation de la température par exemple) et ainsi de pouvoir prévoir quand une panne devrait survenir.
  3. L’action en conséquence : avoir déterminé les équipements les plus susceptibles de tomber en panne permet de mettre en place uniquement des actions de réparations pertinentes. Ces interventions de maintenance planifiées au moment opportun permettent déviter la panne et l’arrêt pour maintenance de certains équipements, ce qui limite au maximum les dépenses liées à la maintenance.

3 - Le futur de la maintenance 4.0

Des équipements de plus en plus connectés

Avec le développement de l’intelligence artificielle et du machine learning (littéralement “apprentissage automatique”; des systèmes informatiques capables d’apprendre par eux-mêmes, sans suivre d’instructions et à l’aide d'algorithmes), les équipements et les outils de maintenance sont voués à devenir de plus en plus autonomes et intelligents. Ces technologies seront capables de mettre en place des algorithmes capables de prédire de plus en plus précisément une anomalie. 

tableau_electrique

La maintenance 4.0 est une maintenance évolutive, il est donc à prévoir que l’intelligence artificielle joue un rôle précieux en tant qu'assistant du technicien de maintenance ou du responsable maintenance et l’aide dans la prise de décision, la gestion des interventions, la réalisation de calculs, l’optimisation du planning d’opérations de maintenance, etc.

L'expertise Merci Jack

En plus de son savoir-faire dans la gestion multitechnique, Merci Jack met en place des processus innovants pour un suivi de maintenance toujours plus approfondi. La plateforme technologique de Merci Jack collecte différentes données opérationnelles, comme l’état des équipements et l’indicateur de santé des bâtiments. En plus d’offrir une vision multitechnique globale et détaillée d’un parc immobilier, cela permet d’anticiper les besoins d’un espace et de produire des recommandations automatisées. 

DSCF6229 copie

Si de nombreuses méthodes de maintenance des équipements existent, les techniciens de maintenance sont de plus en plus nombreux à recommander la maintenance prédictive ou maintenance 4.0 : cette solution de maintenance, bien qu’elle puisse être complémentaire à la maintenance préventive et corrective, est capable de prévoir l’état de fonctionnement futur des équipements et d’adapter la planification des interventions en fonction des besoins réels.

Elle permet à ceux qui la mettent en place de réduire considérablement leur budget de maintenance et de garantir le bon fonctionnement des équipements, ainsi que des gains de productivité.